Imaginez un monde où l’on n’aurait pas envie d’enlever ses sous-vêtements.

Entre mode et monde, il n’y a qu’une lettre qui change : et si l’on transforme l’un, c’est tout l’autre qui s’apprête à être transformé.

La révolution Je ne sais quoi ne fait que commencer – et on est prêt.e.s à l’écrire, ensemble.