Nous, ça nous inspire le sable chaud, la sensation du soleil contre la peau, les rires au bord de l’eau.

Mais pendant trop longtemps, ça a aussi été synonyme de poils à cacher, de cellulite à éradiquer, de sorbets à refuser.

Parce que ce n’est qu’une fois dans l’année.

Parce qu’on n’a pas besoin de se cacher.

Parce que vous n’avez rien à changer.

Alors si vous nous chercher, on sera là, en train de siroter un Mojito assorti à notre maillot en foutant la paix à notre corps.

Vous êtes de la partie ?



La fondatrice

Louise Aubery, que vous connaissez peut-être de ses réseaux @MyBetterSelf ou de son podcast InPower, a créé Je ne sais quoi avec un but en tête : pouvoir proposer des sous-vêtements confortables, flatteurs, éthiques et inclusifs, pour ne plus avoir à sacrifier un de ces critères !

Lire la lettre de la fondatrice